(+33) 4 91 59 89 59

Prendre soin de sa santé

En cette période particulière, il est essentiel de prendre soin de sa santé au quotidien. Il est possible de renforcer son
système immunitaire par le biais de notre alimentation en favorisant des produits riches en vitamine C et D, en zinc
mais surtout en Oméga 3. Les océans regorgent de produits bons pour notre santé. La consommation de deux portions
de poisson gras par semaine fournit l’équivalent de 300 à 500 mg d’Oméga 3 chaque jour. Cette quantité est celle
recommandée par l’Organisation mondiale de la Santé.

Le poisson gras a de nombreuses vertus, il est riche en acides gras, minéraux et protéines.
Dans cet article, nous vous donnons quelques conseils pour une consommation optimale de produits marins selon vos besoins avec un focus tout particulier sur les acides gras et les huiles de poisson.
Les Oméga 3 sont répartis en 3 catégories : L’ALA, l’EPA et le DHA. L’EPA contribue significativement à la protection des artères et du cœur; il a un effet reconnu anti-inflammatoire et anti-allergique. Le DHA joue un rôle fondamental dans le développement du cerveau et de la rétine, il participe également au bon fonctionnement hormonal. L’ALA se retrouve principalement dans des produits d’origine végétale tels que le colza ou les graines de lin.
Tous les produits de la mer, qu’ils soient poissons et crustacés, contiennent de nombreux bienfaits et les listes des
produits que nous citons ci-dessous ne sont pas exhaustives.

Poissons et crustacés : Source de nutriments essentiels

Source d’acides gras Oméga 3

Dans l’ensemble, les produits de la mer sont la meilleure façon de consommer de l’EPA et du DHA. Les poissons les
plus riches en Oméga 3 sont des poissons gras qui comprennent le saumon, le thon, le maquereau, le lieu noir, la
sardine, l’anchois, le hareng, ou l’éperlan.

Source de vitamines

Le poisson est source de vitamines et principalement de vitamine D, celle-ci n’étant pas présente naturellement dans
notre organisme, elle n’en reste pas moins vitale pour la santé, elle renforce la vitalité, augmente la force de notre
système immunitaire ainsi que de nos os et nos dents ! Si vous manquez de vitamine D, outre s’exposer au soleil, il est
possible de combler vos carences avec du hareng fumé du Canada, de la truite Française, des sardines Marocaines, du
saumon de Norvège, du maquereau des îles Faroe ou encore des anchois du Pérou. L’huile de foie de morue contient
également de la vitamine D en très grande quantité, qui vient en général d’Islande.

Source d’oligo-éléments

Iode : Les moules de la Côte Atlantique, le thon de Maurice, le cabillaud de Norvège, le crabe de Russie, les huîtres du
Canada, le merlan d’Espagne ainsi que les sardines du Maroc contiennent de l’iode, très important pour le
développement cérébral et les hormones thyroïdiennes.
Zinc : On le trouve surtout dans les huîtres, il est indispensable à nos défenses immunitaires !
Sélénium : La lotte et le merlan ont une forte teneur en sélénium, molécule qui réduit le risque de maladies
cardiovasculaires et qui joue un rôle dans le ralentissement du vieillissement cellulaire.
Fluor : La solidité de notre squelette et de nos dents dépend en partie du fluor, que vous pouvez trouver dans
différents crustacés tels que le crabe et les crevettes

Source de protéines

Les protéines sont, avec les glucides et les lipides, des macronutriments; elles contribuent à l’apport énergétique. Le
poisson est aussi riche en protéines que la viande. Le thon, le maquereau, le saumon ou encore la sardine contiennent
tous plus de 20g de protéines pour 100g de poisson !

Compléter son alimentation grâce à l’huile de poisson


De nombreux pays sont en dessous du seuil recommandé de consommation d’Oméga 3 du fait de la faible consommation de poissons par les populations. Si vous en dégustez peu, il est possible de combler ces carences avec des compléments alimentaires fabriqués à partir d’huile de poisson. L’huile de poisson est obtenue à partir des sous produits des poissons gras et contient une forte teneur d’acides gras Oméga 3.

Les compléments d’huile de foie de morue ont été l’un des premiers compléments alimentaires Oméga 3 vendu
dans le commerce sur le marché moderne et étaient à l’origine vendus pour la teneur en vitamines plutôt que l’EPA et
le DHA, mais restent une source populaire d’oméga-3.
L’huile de Lieu noir est principalement extraite des foies capturés en Alaska. Les bienfaits sont similaires à ceux de
l’Huile de foie de morue.
L’huile d’anchois est l’huile primaire fournie dans les suppléments d’Oméga 3 provenant d’un certain nombre de
pêcheries différentes à travers le monde, dont le Pérou, le Chili, le Maroc et la Turquie.
Les huiles de thon sont généralement fabriquées à partir des sous-produits du listao et de l’albacore (espèces non
menacées) et sont souvent utilisées pour enrichir les préparations pour nourrissons en raison de leur forte teneur en
DHA.
Il existe également un petit marché en croissance pour l‘huile de calanus ; les compléments d’EPA et de DHA à base
de calanus, un petit crustacé de l’Arctique.
L’huile de calamar est produite à partir des sous-produits de l’industrie de production de viande de calmar, qui est
relativement élevée en DHA.
L’huile de saumon est faite avec les sous-produits du saumon qui peuvent être pressés à froid pour produire des
huiles de saumon «vierges» ou peu transformées qui préservent certains nutriments perdus dans la transformation
traditionnelle.
Les huiles de canola et de cameline génétiquement modifié sont des plantes terrestres qui ont été modifiées
pour exprimer l’EPA et le DHA. Les deux font actuellement l’objet d’essais agricoles dans différents pays et les premiers
produits commerciaux seront axés sur l’aquaculture.
Les huiles à base d’œufs poisson comme le hareng sont également disponibles dans des compléments
alimentaires.
Les huiles de moule à coque verte de la Nouvelle-Zélande contiennent également de l’EPA et du DHA et sont
utilisées dans des suppléments.
L’huile de krill permet de produire des compléments faits de krill – de minuscules crustacés des eaux de
l’Antarctique- qui fournissent une source de phospholipides d’EPA et de DHA et sont généralement disponibles dans
une plus petite pilule.
Une huile d’algues contenant du DHA est sur le marché depuis des décennies, ce n’est que récemment que des
sources d’algues supplémentaires ont été commercialisées. Il existe maintenant des options pour l’EPA à partir
d’algues, des sources supplémentaires de DHA à partir d’algues et des combinaisons des deux avec différents niveaux
de contenu d’EPA et de DHA. Les sources d’algues Oméga-3 ne doivent pas être confondues avec d’autres algues
comme la spiruline ou la chlorelle. Elles ont l’avantage de pouvoir s’adresser aux Végétariens.

Comment tester son niveau d’acide gras Oméga 3 ?

Vous pouvez faire tester vos niveaux d’Oméga 3 ou d’acides gras pour voir si vous pouvez avoir
des niveaux d’Oméga 3 inférieurs aux niveaux recommandés. Votre taux sanguin actuel aidera
votre professionnel de la santé à déterminer la meilleure consommation pour vous.

Cliquez sur les liens ci-dessous pour voir les options du kit de test Oméga 3:

 ·  Index oméga-3 

 ·  Test sanguin Nutrasource oméga-3 

Pour encore plus d’informations…

Suivez les Seafoodlovers sur nos réseaux pour encore plus d’informations sur nos merveilles des océans – comment les consommer, tous leurs bienfaits et même quelques idées recette !

Chez Seafoodia, nous avons à cœur de vous proposer tous les jours des produits bons pour la santé ainsi que pour notre planète. Nous sommes membres du GOED (Global Organization for EPA & DHA Omega-3s) et de l’IFFO (The Marine Ingredients Organization), ce qui nous permet d’être informés sur les nouveautés en terme de nutrition pour toujours vous proposer les meilleurs produits !